Skip to content

Un mot sur l’auteur

Parler de moi ouvertement sans l’intermédiaire d’un personnage issu de mon imagination n’est pas une évidence, et de loin s’en faut, mais je vais tout de même me prêter laconiquement à cet exercice. Je suis un jeune rêveur et conteur nocturne de quarante ans, plutôt discret, à la langue taciturne, mais à l’esprit volubile. Mon quotidien professionnel est fait d’informatique, mais je m’adonne à mes autres passions que sont l’astronomie, la lecture et l’écriture le plus régulièrement possible, provoquant les occasions avant qu’elles se présentent à moi.

Mes domaines littéraires de prédilection sont la Science-Fiction et la Fantasy. Les livres (que ce soit pour les lire ou les écrire!) font partie intégrante de ma vie, de mon équilibre et de ma personnalité. Ils sont les poumons de mon esprit. Je ne peux désormais concevoir mon existence sans cette source d’enrichissement et d’épanouissement permanents.

Cela fait sept ans maintenant que je me suis embarqué sur le navire de l’écriture, les voiles gonflées d’un vent magique et mystérieux, voguant sur d’infinis océans d’aventures et de créativité. Et je ne regrette aucunement de m’être jeté à l’eau pour effectuer ce voyage riche d’enseignements, nonobstant une destination inconnue. Je pêche ainsi dans les merveilles de la nature humaine, parmi le déferlement de vagues de ses émotions, sondant les abysses de son esprit complexe, faisant escale à proximité des dangereux récifs de son ignominie, espérant humblement piéger dans mes filets un trésor de littérature, bravant la solitude et les tempêtes qui sont le lot de tous marins naviguant dans les flots des mots.

Rétrospectivement, je réalise que l’envie d’écrire, de jouer avec les mots, d’inventer des histoires et des personnages, de noircir les feuilles de mes émotions et mon imaginaire existe en moi depuis ma plus tendre enfance. Je n’en avais nullement conscience à l’époque et aucune influence extérieure ne m’y incitait. Je ne parvins à mettre des mots sur cette part de mon identité qu’à l’âge adulte, et ce n’est que plusieurs années plus tard, alors que mon père (au crépuscule de sa vie) me faisait la confidence de sa propre attirance pour cet art qu’est l’écriture, que je pris la mesure de cet héritage m’ouvrant de nouveaux horizons.

Cependant, le fait est que l’on ne s’improvise pas écrivain sans un minimum de travail, de découvertes et de recherches sur soi. Ainsi, pendant bien des années (courtes ou longues, je ne saurais le dire), je me suis cantonné à l’écriture de quelques textes et essais qui, je dois bien l’avouer, n’étaient pas à la hauteur de mes espérances et me laissèrent perplexe, alimentant en moi le doute… à l’évidence je n’étais pas prêt. Néanmoins, toutes ces années de gestation n’auront pas été vaines, et l’envie d’écrire fut la plus forte. Et lorsque « Les éclairs de la mémoire » se révéla à moi, mon désir d’écrire supplanta toutes les barrières inhibant jusque-là mon expression littéraire. Ce qui n’était au départ qu’une opportunité de faire une première expérience d’écriture concrète, d’une tout autre envergure qu’un simple texte de quelques pages, dépassa tout ce à quoi je m’attendais. Faisant face à l’évidence, cette histoire avait une âme, je décidai de lui donner vie, jusqu’à la faire éditer pour la partager.

Il m’aura fallu quatre années pour concrétiser mon premier roman, « Les éclairs de la mémoire ». Ces quatre années de travail furent ponctuées d’événements divers et variés qui vinrent interrompre le processus d’écriture. Ces aléas de la vie me coupèrent dans mon élan à plusieurs reprises, sans jamais parvenir à me décourager et à mettre un terme définitif à ce projet. Écrire, ce besoin vital stimulé par mon imaginaire, revint naturellement sur le devant de mes pensées et de mes rêves.

Cette œuvre est donc une première étape, un commencement. J’ai d’autres projets d’écritures, d’autres univers à visiter et à vous faire découvrir, n’ayant de cesse de m’améliorer. Je suis prêt à relever le défi: l’écriture est un long voyage, une expérience exceptionnelle, l’oeuvre de toute une vie. J’espère simplement que vous ferez partie du voyage.

Christophe Nogard

Published inNon classé