Me contacter

Présentation

Mon roman « Les éclairs de la mémoire » est un mélange de deux genres : Policier et Science-Fiction.

Guillaume est un jeune père de famille qui cache un lourd secret. Enfant, il  vécu et participé à des événements qu’il préférerait laisser enfouis au plus profond de sa mémoire.

Mais une tempête approche, grondante et menaçante. Elle va tout balayer sur son passage et révéler ses plus sombres souvenirs.

Vous pouvez découvrir ici la quatrième de couverture:

Courir, foulée après foulée, jusqu’à en perdre haleine,
Fuir, sans jamais se retourner, jusqu’à n’en plus finir,

Refuser la part d’ombre qui sommeille en moi,
Dissimulant mon passé le plus inavoué,

Eluder les actes et les souffrances qui me hantent,
Guettant le moment propice pour se révéler,

Craindre les nuages s’amoncelant,
Masquant l’ombre qui rôde et dissimule ses sombres desseins,

Eviter la pluie incessante troublant la surface de l’eau,

Et quand, dans un éclair, la lumière sera faite,
La vérité éclatera au grand jour, et il sera trop tard,
Les éclairs illumineront ma mémoire, me contraignant à y faire face,

Alors, il n’y aura plus que la pluie et le temps pour laver ma conscience.

Guillaume Nollant

Les origines

Toute histoire a une origine… celle-ci prit sa source par une nuit de juillet 2005.
Tout commença par un rêve, ou plutôt deux, exprimant une même scène vécue de deux manières différentes.
Cette nuit-là ne fut pas aussi douce et ensoleillée que l’aube qui vit naître les premières lignes de ce roman. À mon réveil, j’errai de longues minutes, à demi éveillé, dans un état particulier proche de la fébrilité. J’étais à la fois perturbé par la peur, la tristesse, et le sentiment d’impuissance inhérent à ce cauchemar, mais également exalté et en effervescence de par le rêve « de toute-puissance » auquel il avait donné vie.
Comme tout un chacun, il m’arrive parfois d’avoir le sommeil troublé par des rêves plus ou moins agréables. La plupart du temps, ceux-ci disparaissent dès le lendemain ne laissant qu’une trace rémanente éphémère de leur existence. Mais le destin, et certainement la nature de cette agitation, en a voulu autrement ce matin-là, et une multitude de détails et de sensations restèrent imprégnés avec précision dans mon esprit.

Voilà pourquoi je décidai de me mettre sans tarder devant mon ordinateur pour retranscrire ce que j’avais vécu au cours de mes songes nocturnes. Au départ, mon souhait était de faire un résumé succinct, pour figer l’action, redoutant de perdre ce qui me semblait être une bonne idée de livre, mais aussi pour trouver un exutoire et ainsi me libérer. C’est à ce moment-là que le livre commença à exister, alors que les mots s’alignaient inlassablement, transcendés par mon imaginaire. Et finalement, ce qui devait être le résumé d’une seule scène était devenu une synopsis non exhaustive d’une histoire complète.

J’imagine que vous n’aurez aucun mal à comprendre pourquoi je parle de cauchemar lorsque vous lirez le premier chapitre ! Pour autant, je ne regrette pas cette inspiration onirique.

Comme vous pourrez le constater, l’œuvre est volontairement intemporelle. Elle se déroule de nos jours, mais, malgré le déroulement des faits sur une courte période de temps, les personnages et leur environnement font référence à différentes périodes : passées, présentes ou futures.

Bonne lecture à vous

Christophe